Le crédit in fine est un type de prêt immobilier dont le capital se rembourse en une seule fois à la fin de l’encours. Il s’agit de la différence existante avec les emprunts classiques amortissables mensuellement, trimestriellement ou annuellement. L’article ci-dessous vous informe des modalités relatives au prêt in fine et vous donne quelques conseils pour réussir son prêt.

Les caractéristiques du crédit in fine

Un emprunt risqué

Le prêt in fine est un prêt financier risqué, car il n’y a pas de remboursement progressif du capital. En effet, l’emprunteur paiera uniquement des intérêts en fonction des modalités du prêt (tous les mois ou tous les ans) et ne devra rembourser son prêt qu’à l’échéance de celui-ci.

Ainsi, la visibilité est réduite pour le prêteur qui porte le risque sur toute la durée du prêt. Ceci explique pourquoi les taux des emprunts in fine seront plus élevés que ceux des prêts classiques et que le coût du crédit sera plus élevé aussi.

Un emprunt spécifique

Le prêt in fine est rare dans le secteur bancaire selon le site spécialisé Faire-un-credit.fr : « Il s’accorde souvent dans le cas d’opération de type LBO (Leverage By Out) mise en place en vue de racheter une société à l’aide d’un levier d’endettement. Dans ce cadre, le prêt in fine complète un prêt classique. »

Pour les particuliers, le prêt in fine pourra être accordé dans le cadre d’une vente à venir avec la prise de garantie du bien à vendre.

Le risque de la banque est limité par la garantie, mais le prix du bien peut diminuer au cours de la vie du prêt.

Prêt in fine : quels avantages ?

L’emprunteur paiera des intérêts durant toute la vie du crédit financier. Ces intérêts seront assez simples à calculer, car il suffit d’appliquer le taux proposé par l’établissement bancaire au capital emprunté. Ce dernier ne s’amortissant pas, le montant des intérêts sera toujours identique.

Au moment de la simulation du prêt, il est primordial de bien calibrer le montant en fonction des rentrées futures espérées. Le risque d’insolvabilité est grand sur ce type de prêt et l’emprunteur doit prendre en compte les risques de retournement du marché immobilier dans le cas de la vente d’un bien.

Les banques seront les mieux placées pour fournir des conseils aux personnes intéressées par ce type de prêt. Il convient de savoir qu’étant donné le risque associé, ce prêt est proposé aux personnes disposant d’une forte capacité d’endettement.