XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Zone euro : petits pas, grands dangers

Olivier-Passet-Zone-euro-petits-pas-grands-dangers
847Olivier Passet
14/05/201304:07

Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

La commission et la BCE ont mis de l'eau dans leur vin. Sous la pression des États-Unis, des urnes et des faits, elles ont adouci leur ligne rigoriste ces dernières semaines : baisse des taux de la BCE en dépit de l'intransigeance allemande de façade, délai de deux ans accordé à la France pour atteindre la cible de 3 % de déficit, délai supplémentaire concédé aussi à l'Espagne, aux Pays-Bas...
On peut s'en réjouir. Mais tout cela confirme aussi la fausse route politique et doctrinale d'une Europe qui court après l'histoire au lieu de la prendre à bras le corps. Depuis le début de la crise l'Europe a adopté la posture défensive, lâchant du lest aux moments les plus critiques, mais subissant l'histoire. Confrontée à une crise de système, les pays de la zone continuent à agir comme si la crise se résumait à la somme de faillites politique et financière individuelles. L'erreur d'appréciation, l'erreur de pilotage sont manifestes. Pour en prendre la mesure il suffit de se rappeler les projections de croissance de la commission pour 2012, puis pour 2013. Voilà 2 ans qu'elle surestime de près de 2 points la croissance de la zone. La thérapie a des effets secondaires indésirables très supérieurs à ce que pressentent ses prescripteurs. Pour prendre toute la mesure de l'erreur d'appréciation européenne, il faut aussi mettre en regard ce qui se passe aux États-Unis. Dès le début, les autorités américaines ont abordé la crise avec pour priorité le redressement productif. L'impulsion publique a été bien plus forte dans un premier temps. Et sans que, « la réduction des déficits ne soit la seule boussole», ce sont les termes mêmes du secrétaire du Trésor, la vitesse de restauration des déficits est maintenant bien plus rapide qu'en Europe. Les Etats-Unis pourraient paradoxalement se remettre sur les rails de la soutenabilité avant l'Europe. Ce faisant, le pays a su maintenir à flot sa croissance au voisinage de 2 % depuis 2010. Et depuis cette date, le différentiel cumulé de croissance s'établit à plus de 6 points au détriment de la zone euro. L'écart de taux de chômage sera de 4,5 points en 2013... Il était de 0,5 point en 2010. Ce temps de retard politique de l'Europe est ainsi extrêmement préjudiciable. On peut toujours arguer que la doctrine européenne n'est pas figée et qu'elle évolue de manière pragmatique, que l'Europe se réforme comme toujours au cours de son histoire sous l'effet des crises. Mais cette lecture optimiste de la « crise utile » ne peut occulter le fait que le temps perdu produit des dégâts irréversibles. Chacun fait mine de croire que les inflexions d'aujourd'hui produisent des effets immédiats. C'est faux. Il faut un an ou plus pour que les inflexions de politique budgétaire ou monétaire produisent leurs effets. Cela veut dire que la conjoncture d'aujourd'hui est le fruit des arbitrages de 2012, et que la rigueur de 2013 portera ses fruits jusqu'en 2014. Or nous vivons dans un monde en mutation accélérée. Un monde, où, pour les entreprises, l'ordre d'arrivée sur un marché est un paramètre décisif. L'avantage est au premier arrivé. Cela veut dire aussi que le manque de réactivité stratégique peut disqualifier très rapidement des entreprises et des économies entières. L'attentisme des investisseurs a des effets désastreux. L'Europe des « petits pas » devient aussi celle des grands dangers.

Olivier Passet, Zone euro : petits pas, grands dangers, une vidéo Xerfi Canal

Mots clés : Europe / Zone euro

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions d'Olivier Passet

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

Olivier Passet Accueil des migrants et droit du travail : un révélateur de nos incohérences
Alexandre Boulègue Le marché de la PLV
Christian Chavagneux Maîtriser l'instabilité financière : les leçons d'Hyman Minsky
Alexandre Boulègue Distribution : quand la baisse des prix détruit l'emploi
Jean-Pierre Corniou A la rencontre de l’Iconomie

LES EMISSIONS

Améliorer l'employabilité des personnes qualifiées Daniel Baroin
Alerte sur la croissance mondiale Alexandre Mirlicourtois
Immobilier logistique Cathy Alegria
Qu'il est bon d'être mauvais ! - Synthèse Thomas Roulet
Un manager peut-il faire confiance à son intuition ? Olivier Sibony

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Les maisons de retraite médicalisées à l'horizon 2020
Computer Companies - World
Le marché de l'assurance vie
A quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l'heure
Le marché du recyclage à l'horizon 2020