XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Le paradis luxembourgeois au coeur de l'incohérence européenne

Olivier-Passet-Le-paradis-luxembourgeois-au-coeur-de-l-incoherence-europeenne
2845Olivier Passet
23/09/201503:56

Xerfi Canal TV présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses - Xerfi

 

On peut diverger par le bas en Europe. On le sait. Nul besoin d’y revenir. Mais on peut aussi diverger par le haut. Symptomatique de cela le Luxembourg.
Le Luxembourg possède aujourd’hui un PIB par habitant représentant plus de deux fois celui de l’Allemagne. L’écart est à la fois spectaculaire, mais il faut aussi le relativiser lorsque l’on connaît les écarts considérables que l’on observe au niveau régional en Europe. Il n’en reste pas moins, que même en tenant compte de cette dimension, la richesse par habitant luxembourgeoise est d’un tiers supérieure à celle de la région la plus riche d’Allemagne, celle de Hambourg. Et être pauvre au Luxembourg, c’est gagner moins de 1700 euros par mois quand ce chiffre voisine 1000 en France et en Allemagne ou 380 en Grèce.
La région, on le sait est à dominante financière (le secteur  représente plus de 20% de son PIB, et 46% de son activité dépend de son rôle de place financière, c’est un record en Europe). La performance du Luxembourg n’est donc pas étonnante en soi. Ce qui est plus étonnant, c’est la trajectoire de son PIB par habitant sur longue période). L’écart avec l’Allemagne n’a cessé de se creuser au fil des années 80, 90 et 2000, et jusqu’à la crise de 2008, au rythme de la financiarisation du pays. Au registre des bonnes pratiques, le Luxembourg est le pays européen qui nous indique l’alpha et l’omega pour prospérer au sein de la zone, même en régime de monnaie unique.
Et cet alpha et omega on le connaît. De mieux en mieux d’ailleurs depuis que le scandale Luxembourg Leaks a éclaté :
Le Luxembourg on le savait, avait déjà choisi l’option d’un secteur bancaire couvert par le secret bancaire pour prendre le relai d’une industrie sidérurgique en total dépérissement. Le régime a été assoupli, et le Luxembourg coopère d’avantage, mais le secret demeure.
Il y a ensuite le régime de TVA pratiqué par le Luxembourg. 15 %, le plus faible d’Europe et dérogatoire à 3% pour le E-Book. Avant 2003, un prestataire de services électroniques non établi dans l'Union européenne bénéficiait n’était redevable d'aucune TVA. Depuis 2003, les sociétés peuvent, soit s'identifier à la TVA de chaque pays où elles facturent leurs services, s’exposant à des taux élevés comme en Suède (25%), soit s'installer dans un seul pays, où la TVA est la moins forte, et l'appliquer sur toutes les prestations. A ce jeu c’est le Luxembourg qui a remporté la mise.

Il y a enfin ce que j’évoquais plus haut. Les arrangements fiscaux avec les multinationales, dont le Luxleaks a révélé l’ampleur. 343 multinationales, pratiquant l’optimisation fiscale massive, avec la complicité des autorités Luxembourgeoise. Il n’y avait d’autre façon de se diversifier selon Jean-Claude Juncker. Soit, prenons acte que pour le président de la Commission Européenne, il n’y a pas d’autre parade pour se diversifier, même lorsque l’on possède une des populations les plus qualifiées que de siphonner l’assiette fiscale de ses voisins. L’eldorado promis par le numérique serait donc une pure illusion.
Face à cela, rien de sérieux n’a été entrepris en Europe. Pas étonnant de découvrir alors, qu’à bonne école, et confronté à son décrochage, le Portugal, crée un régime fiscal dérogatoire pour les retraités d’Europe. Vous bénéficiez, de la santé de l’éducation en France, l’Etat français vous paie la retraite due, mais cette dernière échappera à l’impôt et viendra alimenter la consommation d’un pays tiers.
L’Europe, on le voit, a encore un sérieux chemin à parcourir en matière de convergence fiscale et de véritables bonnes pratiques.

 

Olivier Passet, Le paradis luxembourgeois au coeur de l'incohérence européenne, une vidéo Xerfi Canal TV


Mots clés : Europe / Zone euro, TVA, Optimisation, Concurrence fiscale, Paradis Fiscaux, Secret bancaire

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions d'Olivier Passet

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

La baisse de régime du commerce international
Julien Pillot La banque et l'assurance face aux jeunes
Jézabel Couppey-Soubeyran Régulation financière : le temps de la pause ?
Philippe Gattet Sur Internet, recruter c'est draguer
Jérémy Robiolle Le marché des annonces sur Internet

LES EMISSIONS

L'Allemagne dans l'impasse : chute de croissance et crise ukrainienne Jean-Michel Quatrepoint
Si les robots tuent l'emploi, il faut taxer les robots Christian Chavagneux
Comprendre le financement de la protection sociale Olivier Passet
La fracture des deux France, c'est une idée fausse Pierre Veltz
Les véhicules électriques et hybrides en France et dans le monde - Damien Festor

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Le contrôle de gestion aujourd'hui - Débats, controverses et perspectives - Master Contrôle de gestion
L'économie expliquée par le foot
L'immobilier de luxe en France
Zone euro : éclatement ou fédération
Le marché des compléments alimentaires