XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Comprendre les effets de la démographie sur la croissance française

Olivier-Passet-OPA-Comprendre-les-effets-de-la-demographie-sur-la-croissance-francaise
3745068Olivier Passet
04/10/201704:50

La démographie, c’est souvent quelque chose que l’on occulte quand on analyse la performance des différents pays. A tort, car son influence est décisive. Je commencerai ici par quelques tendances lourdes, en prospective, même si rien n’est certain en matière de démographie contrairement à ce qui est souvent supposé. Je vais placer le focus sur la France et ses trois grands voisins de la zone euro : l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Que nous disent les plus récentes projections entre 2020 et 2040 ?


La démographie ne joue pas en faveur de la France à court terme


1/ Que la population Française va globalement continuer à croître au rythme de 0,4% l’an. Qu’elle va stagner en Allemagne, décroître en Italie et croître mollement en Espagne. Au total, la France sera plongée dans un espace de stagnation démographique. Ce constat n’est pas neutre. Toutes choses égales par ailleurs, la démographie va contribuer pour 0,4 point à la croissance de la demande française, tandis qu’elle ne contribuera pas à sa progression dans les trois principaux  marchés rapprochés. Ce décalage tendanciel va contribuer structurellement au déséquilibrage de notre commerce extérieur. Et l’inertie de nos voisins freinera notre croissance à parts de marché inchangées.


2/ Si l’on resserre maintenant l’observation sur la population en âge de travailler, cette dernière devrait stagner en France et diminuer de 0,6% l’an dans l’ensemble constitué par l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Autrement dit, dans ces trois économies limitrophes, la démographie tend d’un côté à faire stagner la demande, de l’autre à raréfier la main-d’œuvre disponible. Ce hiatus incitera à une plus forte mobilisation de la main-d’œuvre disponible, et notamment à une hausse du taux d’emploi qui devrait concourir à la diminution du chômage. Cet effet joue moins fortement pour la France.


Un rebond imprévu de la démographie allemande


Petit flashback sur le passé récent, maintenant, pour montrer comment ces éléments démographiques ont agi sur nos dynamiques respectives.


La configuration que je viens de décrire pour les deux prochaines décennies devrait déjà être à l’œuvre si les prévisions démographiques étaient une science exacte… Or ce n’est pas le cas. Si je me fie aux projections remontant à 2013, voici ce que nous devrions avoir : une population totale qui croîtrait en France au rythme de 0,5% l’an entre 2011-2016, et qui stagnerait dans les trois grands pays voisins ; et une population en âge de travailler stagnante en France et en recul de 0,2 % l’an en  périphérie.


Or ce n’est pas ce qui s’est passé. Sur les cinq dernières années, la population totale a évolué comme prévu en France, en revanche elle a progressé de 0,3% l’an en périphérie. Le gap de croissance démographique n’a donc pas eu l’ampleur attendue. Quant à la population en âge de travailler, elle a finalement diminué de 0,1% l’an en France et progressé de 0,1% l’an en périphérie. Tout cela est dû au rebond imprévu de la démographie allemande, en lien avec les phénomènes migratoires.


Les pressions de compétitivité ne sont pas prêtes de s'atténuer


Autrement dit, même si la démographie européenne a freiné la croissance française et contribué à ses déséquilibres, le phénomène n’a pas eu l’ampleur annoncée. Ce qui signifie que l’équation de l’insertion de l’économie française dans l’ensemble européen devrait encore se compliquer dans les années qui viennent, et que les pressions en matière de compétitivité ne sont pas prêtes de s’atténuer.

 

Olivier Passet, Comprendre les effets de la démographie sur la croissance française, une vidéo Xerfi Canal Economie.


Mots clés : Consommation et ménages, Economie française, Europe / Zone euro, Emploi, salaires, travail , Croissance, Démographie

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions d'Olivier Passet

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

Jean-François Gayraud Du crime financier à la finance criminogène
Janine Langlois-Glandier Le patrimoine culturel français face au numérique
Henri Lagarde Autopsie d'une désindustrialisation annoncée
Kathryn McFarland Les leaders mondiaux de l’industrie nucléaire
Jean-Paul Betbèze La City menacée par le Brexit : qui en profitera ?

LES EMISSIONS

Les stratégies cross et omni-canal dans la distribution Aurélien Duthoit
Le MBA : un diplôme stratégique ? Philippe Gattet
Soft Drink Companies - World Kathryn McFarland
L’intelligence Iconomique : introduction Michel Volle et Claude Rochet
Le crowdfunding : quand la foule sélectionne les start-ups Véronique Bessière

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Le spectacle vivant en France
Il faut une révolution fiscale - qu'en pensent les économistes ?
Les défis du Big Data pour les acteurs de l'immobilier
La régulation et la gestion technique de bâtiments
Le marché de la cigarette électronique