XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Groupes miniers : la cash machine des pays rentiers

Aurelien-Duthoit-Groupes-miniers-la-cash-machine-des-pays-rentiers
233Aurélien Duthoit
04/06/201203:47

Xerfi Canal présente l'étude "Mining Groups - World", rédigée par Petra Frent, chargée d'études Xerfi Global

Pour en savoir plus sur l'étude, cliquez ici

Les pays rentiers ne connaissent pas la crise. Alors même que l’activité ralentit voire se contracte dans les principales économies du monde, les pays rentiers bénéficient à plein d’une demande structurellement à la hausse, et du prix toujours soutenu des principales matières premières. Si la rente pétrolière est la plus juteuse, la rente minière est elle-aussi tout à fait considérable, bien que moins connue.
Quelques chiffres rappellent pourtant que l’industrie minière génère une rente exceptionnelle pour les groupes et les Etats miniers. Entre 2001 et 2010, le commercial mondial de minerai a été multiplié par cinq. C’est tout simplement le poste le plus dynamique du commerce international, il frôle désormais les 150 milliards d’euros. Le seul minerais de fer représente la moitié de ces échanges, et a vu son commerce multiplié par 40 sur la même période. Qu’il s’agisse du nickel, du cuivre, de l’étain, du plomb ou des métaux précieux, la tendance est la même : la demande augmente structurellement, les réserves se réduisent, et les prix s’envolent.
C’est ainsi peu dire que les grands pays miniers ont un bel avenir devant eux. Il s’agit notamment de l’Australie, du Brésil, du Chili, du Pérou et de l’Afrique du Sud. Ce sont les pays dégageant les excédents commerciaux miniers les plus importants. Ensemble, ces pays ont dégagé en 2011 plus de 110 milliards d’euros d’excédents commerciaux grâce aux exportations de minerais. La rente minière permet à ces pays d’encaisser des taxes importantes sur les droits miniers, mais surtout d’avoir des comptes extérieurs équilibrés voire franchement excédentaires. Certains pays miniers ont ainsi une véritable rente à gérer et à investir, tout comme les monarchies pétrolières du Golfe Persique.
L’autre grand gagnant de la rente minière, c’est bien entendu l’industrie minière elle-même. Les cinq géants miniers, ces groupes présents dans le monde entier sur un spectre très large de métaux, affichent tous des niveaux de rentabilité extrêmement élevés. Eux aussi génèrent des excédents colossaux : plus de 40 milliards de dollars de cash pour la seule année 2011. A ce titre, il n’est pas surprenant de constater que les deux géants du secteur BHP Billiton et Rio Tinto, sont anglo-australien. Australien, car ils y possèdent d’immenses mines. Anglais, notamment parce que Londres est la première place financière au monde pour le commerce des métaux.
Il faut toutefois garder à l’esprit qu’une rente se constitue toujours au détriment d’un tiers. Dans le cas présent, c’est la Chine qui en paie le prix fort. Le pays affiche un déficit commercial supérieur proche de 110 milliards d’euros en produits miniers. 110 milliards d’euros, c’est pratiquement le montant de son excédent commercial total. L’Empire du Milieu importe la moitié du minerai échangé dans le monde. Son économie consomme entre 30 et 50% de la production de tous les principaux métaux comme l’acier, l’aluminium, le cuivre ou le nickel. Cette situation pousse Pékin à investir toujours plus dans ses propres mines, à user d’une diplomatie spécifique vis-à-vis de l’Australie et du Brésil notamment, et surtout à pousser ses champions nationaux à s’internationaliser. C’est ainsi que les groupes miniers et métallurgistes chinois ont considérablement développé leur présence en Afrique et en Amérique Latine.
La rente des Etats et des groupes miniers a malgré tout de beaux jours devant elle. Cette situation de rente ne pourra que s’accentuer au fur et à mesure que les réserves s’épuisent. Au rythme actuel et selon les métaux, il reste l’équivalent de vingt à quarante années de production dans les sous-sols de la planète. Et contrairement au gaz et au pétrole, il n’existe aucun substitut aux métaux.

Aurélien Duthoit, Groupes miniers : la cash machine des pays rentiers, une vidéo Xerfi Canal



Imprimer

Les dernières émissions d'Aurélien Duthoit

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal
x

S'abonner à la newsletter quotidienne Xerfi Canal

Recevez toutes les nouvelles émissions
économie, stratégie et entreprise de la chaîne

S'abonner Ne plus me solliciter

LES INTERVENANTS

Alexandre Mirlicourtois 2014 : de l'année molle à l'année folle
Franck Tannery Vices et vertus de la responsabilité en stratégie
Olivier Passet Chômage : une autre vérité
Frédéric Fréry Seriez-vous un intrapreneur ?
Frédéric Fréry Comment évaluer le succès d'une stratégie

LES EMISSIONS

La nouvelle courbe de croissance des entreprises Etienne Costes
Prix immobilier : une hausse, mais pas de flambée Alexandre Mirlicourtois
Efficacité des réunions : les outils d’une amélioration décisive Lionel Pasco
Smuggler défend le « mode in Limoges » Pascale Mollo
Une crise du leadership mondial ? Jean-Marc Siroën

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

L'économie américaine
Les microentreprises, TPE et PME dans l'assurance à l'horizon 2020
Petite ensaclaypédie
Parlons banque en 30 questions
The Global Hotel Industry: the Market