XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Ciment : stratégies mondiales, production locale

Aurelien-Duthoit-Ciment-strategies-mondiales-production-locale
932Aurélien Duthoit
02/05/201303:28

Xerfi Canal présente l'analyse d'Aurélien Duthoit, directeur d'études Xerfi Global

Les marchés émergents sont la seule planche de salut pour les géants du ciment. Ces pays représentent aujourd’hui 86% de la demande mondiale, et près de 90% de la production. Les marchés de la construction et des travaux publics étant à l’arrêt dans les pays développés, le grand écart ne pourra que se creuser. Cette situation pousse les leaders du marché, essentiellement des firmes occidentales, à s’y développer sous peine de disparaitre. Dans son ensemble, et malgré le trou d’air en Europe notamment, le marché du ciment se porte bien : les volumes ont progressé de 7,5% par an en moyenne depuis dix ans, et devraient croitre d’encore 25% d’ici cinq ans. On l’a dit, ce sont essentiellement les pays émergents qui vont tirer la demande, mais cela sera pratiquement sans effet positif sur les pays avancés. Le ciment est un marché très local, où il n’est économiquement pas viable de vendre à plus de quelques de centaines de kilomètres des sites de production. A peine 4% de la production mondiale est ainsi destinée à l’exportation. L’une des conséquences à cela, c’est que le marché mondial est une constellation d’oligopoles constitués surtout d’acteurs locaux. Chaque gros marché est dominé par une poignée de groupes. Les cinq plus gros cimentiers ne représentent ainsi que 25% de la production mondiale. Parmi eux, le Français Lafarge, l’Allemand HeidelbergCement, ou encore le Suisse Holcim. Basés historiquement en Europe de l’Ouest, les leaders sont de véritables multinationales. Lafarge, par exemple, compte plus de 65 000 employés mais moins de 10% d’entre eux sont en France. Le groupe est une gigantesque ruche composée de centaines de filiales et près de 1 600 sites de production. Revers de la médaille pour ces groupes mondialisés construits à coup de fusions et acquisitions, un endettement colossal problématique quand la conjoncture se retourne. Et c’est peu dire qu’elle s’est retournée : on le voit sur ce graphique, les ventes des groupes leaders n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise, et leur rentabilité moyenne s’est très largement détériorée. Supérieure à 16% sur la période 2002-2007, leur marge opérationnelle moyenne s’est progressivement érodée et est tombée sous les 9% en 2012. Conséquence directe, de très fortes coupes dans les effectifs et dans l’investissement. Dans le même temps, les quelques géants mondiaux du ciment sont confrontés à la montée en puissance d’acteurs émergents largement soutenus par les pouvoirs publics locaux. C’est le cas du conglomérat brésilien Votorantim, de l’Indien Ultratech ou du Chinois CNBM. Tous affichent de très forts taux de croissance, un investissement important dans leurs sites de production et une rentabilité importante assise notamment sur des normes environnementales et sociales beaucoup plus souples. Ces groupes commencent tout juste à se développer sur leurs marchés régionaux, et pourrait concurrencer encore un peu plus les leaders mondiaux. Attention toutefois pour ces groupes à ne pas se brûler les ailes à l’image de Cemex. Le groupe mexicain avait lui aussi connu une croissance fulgurante au Mexique et en Amérique Latine avant de se lancer dans une frénésie de fusions et acquisitions à travers le monde. Confronté à un mur de la dette de plus de quinze milliards de dollars, le groupe a depuis été contraint de restructurer sa dette, céder des actifs et in fine de renforcer la concurrence.

Aurélien Duthoit, Ciment : stratégies mondiales, production locale, une vidéo Xerfi Canal


Mots clés : Economie mondiale, Bâtiment, Industrie

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions d'Aurélien Duthoit

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal
x

S'abonner à la newsletter quotidienne Xerfi Canal

Recevez toutes les nouvelles émissions
économie, stratégie et entreprise de la chaîne

S'abonner Ne plus me solliciter

LES INTERVENANTS

Philippe Gattet Les banques et les jeunes
Un pays en graphiques : ce que pèse vraiment l'Arabie Saoudite
François Pichault La fonction RH face à l’uberisation de l’économie
Philippe Zawieja Détecter le risque de BURN OUT
Jean-François Fiorina Les stratégies de différenciation des écoles de commerce

LES EMISSIONS

Mobiliser l'intuition pour décider : de Bergson à Mintzberg Ghislain Deslandes
Relancer l'immobilier pour stimuler la croissance : quel impact ? Thomas Grjebine
Le vide stratégique Philippe Baumard
Le MBA : un diplôme stratégique ? Philippe Gattet
La fabrication personnelle : une révolution ? Franck Barnu

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Les courtiers d'assurances
Le marché du diagnostic in vitro
La logique cachée de la vie - L'économie explique-t-elle tous nos comportements ?
Les courtiers grossistes
Valoriser le patrimoine culturel de la France