XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Pourquoi l'industrie peine tant à recruter

Alexandre-Mirlicourtois-AMI-Pourquoi-l-industrie-peine-tant-a-recruter
3745184Alexandre Mirlicourtois
13/11/201703:24

"Goulot de production", l’expression avait quasiment disparu du vocabulaire économique français. La voilà de retour… et paradoxalement, trop rapidement de retour. Dans l’industrie, près d’un tiers des entreprises ne peuvent déjà plus produire davantage avec leurs moyens actuels, c’est nettement plus que la moyenne de long terme.


Et si les entreprises se sentent freinées dans leur développement c’est en partie en raison de l’insuffisance de main d’œuvre : plus de 42% des industriels ont du mal à embaucher. Ces chiffres ont de quoi surprendre car ils ne sont finalement pas si éloignés de leurs deux principaux pics des 20 dernières années. Avec une différence, cependant : celui du début des années 2000 survient après 4 années de très forte croissance, sans commune mesure avec ce que connaît l’industrie depuis 4 ans. Quant au second pic, il apparait en 2008, alors que le niveau de la production est à son sommet historique. Rien de tel actuellement, l’écart est encore de 6%.


Les rémunérations dans l'industrie sont pourtant relativement élevées


Ce n’est pourtant pas un problème de salaire : la rémunération brute mensuelle (qui intègre l’ensemble des éléments de rémunération, fixes ou non comme l’intéressement, la participation, les heures supplémentaires) est structurellement plus élevé dans l’industrie que dans le reste de l’économie. Et l’écart se creuse : le salaire moyen par tête est en hausse de 2,5% par an depuis 2000 dans l’industrie. C’est la progression la plus rapide parmi les grandes branches d’activité et c’est nettement supérieur à la moyenne nationale bloquée à 2,1%.


La situation est paradoxale, voire rageante : d’un côté des industriels en quête de compétences spécifiques et en face un nombre de chômeurs (dès lors que les personnes en sous-activité sont intégrées) proche voire supérieure à 5,5 millions de personnes depuis 2015. Entre les deux, ce n’est pas un problème de motivation des sans-emploi. Il n’y a pas 500.000 emplois non pourvus en France, comme l’affirme le Medef, mais environ 150.000. Ce qui ne suffit pas à expliquer les difficultés de recrutement des industriels.


Mais les savoir-faire se sont perdus


Ce qui l'explique, c’est la perte de compétences : quand des pans entiers industriels disparaissent ce sont aussi des savoir-faire qui s’évaporent. Les filières de formations tombent, l’expérience des « anciens » n’est plus transmise, le savoir-faire technique pour la fabrication d’un produit est perdu. C’est bien évidemment le potentiel de croissance qui est attaqué et notre capacité à rééquilibrer un jour nos échanges extérieurs. Faute d’offre, la demande adressée à nos entreprises est satisfaite par les importations : depuis le premier trimestre 2016, elles ont progressé de 6,5% contre une hausse de 3,3% de la demande.


En Allemagne, les importations progressent également plus vite que la demande mais l’écart est plus faible. Entre les deux pays il y a une différence de taille : en Allemagne le taux de chômage est de 3,6%, il est donc normal que ce soit moins la production domestique que les importations qui répondent aux nouvelles hausses de demande. En France il est proche de 10%, signe de la défaillance de l’appareil productif. Une partie de nos savoir-faire a disparu, d’autres exigences sont apparues également avec la transition numérique, ce qui explique aussi pourquoi notre potentiel de croissance a été entamé.

 

Alexandre Mirlicourtois, Pourquoi l'industrie peine tant à recruter, une vidéo Xerfi Canal Economie.


Mots clés : Emploi, salaires, travail , Salaire, Industrie, Recrutement, Importations, Goulot de production

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions d'Alexandre Mirlicourtois

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

Olivier Passet Les classes moyennes calent, la croissance mondiale ralentit
Philippe Gattet La distribution de parfums et cosmétiques à l’horizon 2016
Alexandre Boulègue Le marché des plateaux repas et traiteurs en entreprises
Claude Rochet Le rôle de l'Etat stratège
Alexandre Mirlicourtois Commerce extérieur : comment remonter la pente

LES EMISSIONS

35 ou 39 heures : le faux débat Olivier Passet
Le zéphyr de la reprise Alexandre Mirlicourtois
Le business des faillites Cyprien Boganda
Les dits et non-dits du projet Macron Olivier Passet
Réussir la transition numérique de la France Philippe Lemoine

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Travel Companies - World
Le marché français de l'éolien à l'horizon 2020
Quand la France s'éveillera
Education, dernière frontière avant le monde : Ou comment le directeur d'une Grande Ecole voit l'évolution de l'enseignement pour bien vivre avec les réalités de demain
Le marché des produits régionaux