XERFI CANAL TV
XERFI CANAL ÉCONOMIE
PRECEPTA STRATEGIQUES
XERFI BUSINESS TV
SUIVEZ-NOUS

1089

La préférence française pour le travail peu qualifié

Par Olivier Passet - Directeur des synthèses, Xerfi

04:08
Olivier-Passet-La-preference-francaise-pour-le-travail-peu-qualifie-1862
11/10/2013

Les politiques de soutien massif  à l’insertion des moins qualifiés sont une constante de la politique française, traversant les alternances politiques : emploi aidé, politiques ciblées ou générales de baisse de charges, compléments de revenus pour les emplois précaires concourent à ce que l’on pourrait qualifier par provocation de préférence française pour l’emploi peu qualifié...      

Mots clés : Politique économique, Emploi, salaires, travail


Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions d'Olivier Passet

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal TV
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

Stanislas de Bentzmann Stimuler la croissance et la compétitivité des entreprises
Jean-Michel Quatrepoint Impôts en France : les américains doivent payer
Alexander Law La City : sauve qui peut
Thibault Lieurade Publi-rédactionnel : médias et dégâts
Emery Jacquillat Le "made in France" fait vendre !

LES EMISSIONS

La consommation est en panne de longue durée Alexandre Mirlicourtois
Retour sur l'affaire Megaupload Olivier Bomsel
Où en est vraiment la conjoncture ? Alexandre Mirlicourtois
Télécoms : l’ouragan Skype Aurélien Duthoit
Présidence du Medef : pourquoi je suis candidat Pierre Gattaz

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Économie Monétaire Internationale
Conciergerie d’entreprise
L'Iconomie pour sortir de la crise
L'économie des BRIC
Les cent jours des dirigeants : L'état de grâce existe-t-il dans l'entreprise ?