XERFI CANAL TV
XERFI CANAL ÉCONOMIE
PRECEPTA STRATEGIQUES
XERFI BUSINESS TV
SUIVEZ-NOUS

954
Guillaume-Duval-5-raisons-de-ne-pas-desesperer-1708
27/06/2013

Récession, chômage au plus haut, tissu productif sinistré, moral des français au plus bas… La France vit des heures sombres. C’est pourtant dans ce contexte que Guillaume Duval signe un article pour Alternatives Economique s'intitulant  " 5 bonnes raisons de ne pas désespérer ". En compagnie de Laurent Faibis, président de Xerfi, il nous explique cette note d’optimisme.

Mots clés : Economie française, Economie mondiale, Europe / Zone euro

Les dernières émissions de Guillaume Duval

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal TV
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

Alexandre Mirlicourtois Immobilier de logement : les disparités régionales se creusent
Frédérique Clavel Frédérique Clavel, présidente de l'APCE
Alexandre Mirlicourtois Commerce extérieur : un zeste de compétitivité
Sabine Gräfe L'assurance sur Internet à la recherche d'un business model
Olivier Bomsel Retour sur l'affaire Megaupload

LES EMISSIONS

Déflation : la France sur la ligne jaune Alexandre Mirlicourtois
Pas de démocratie sans Open Data ? Henri Isaac
La distribution de produits biologiques à l’horizon 2017 Philippe Gattet
Places financières : Paris en seconde division Jean-Baptiste Bellon
Climat : l'enjeu économique Roger Guesnerie

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

L'Économie circulaire: Comment la mettre en oeuvre dans l'entreprise grâce à la reverse supply chain ?
La fin de l'euro
L’hôtellerie de plein air en France
Les prestataires de santé à domicile (PSAD)
La guerre économique